Tendance 2015 : les rangements s’éloignent du point d’eau

D’un côté, on nous propose de plus en plus de lavabos-tables et, de l’autre, une belle variété de rangements indépendants. Et si on en profitait pour dissocier point d’eau et mobilier, dans une version plus déstructurée de la salle de bains ?

REXA-DESIGN-ESPERANTO_6
Imaginée par Monica Graffeo pour Rexa Design, Esperanto veut mettre à portée de main le nécessaire de toilette.

C’est en associant rangement et point d’eau que le meuble-vasque a finalement réussi à éjecter le lavabo de nos salles de bains. D’abord très volumineux, il a fini par s’alléger et, désormais peu profond et adapté même aux petits espaces, il est également mieux équipé et accessoirisé (tiroirs, casiers, etc.), même s’il reste désespérément parallélépipédique.

Cependant, on peut se demander pourquoi, dans la salle de bains, le mobilier ne peut exister qu’associé au point d’eau ; pourquoi il reste obstinément scellé au mur et fait corps avec la vasque et le mitigeur, donc avec les alimentations et évacuations d’eau. Car il pourrait être autonome et vivre sa vie, bouger et être renouvelé sans nécessiter un plombier ou des travaux importants.

Lorsque les rangements, dissociés du point d’eau, sont indépendants, ils peuvent évoluer en fonction de nos envies et de nos besoins. Renouveler le décor de la salle de bains est nettement plus aisé. Si, du point de vue de la fonctionnalité, le lavabo d’autrefois ne pouvait rivaliser avec le meuble-vasque, la vasque sur piétement ou le lavabo-table le peuvent, parce qu’ils disposent eux aussi d’un vaste plan de toilette.

L’intérêt du lavabo-tableDuravit_DuraStyle-Pointdeau

Il suffit, en effet, d’une large plage de dépose autour de la vasque pour que les objets du quotidien restent à portée de main. C’est le cas aujourd’hui avec les lavabos-tables et les vasques sur console ou sur piétement (métallique ou bois), de plus en plus nombreuses dans les catalogues des fabricants. A la fois élégantes, aériennes et pratiques, elles sont moins encombrantes que les meubles-vasques, y compris visuellement, et beaucoup plus fonctionnelles que les lavabos totems. Elles intègrent souvent un porte-serviettes et une ou deux tablettes qui accueillent le linge de bain. De plus, elles se conjuguent à tous les styles : fantaisie coloré, rétro chic, bois rustique… et sont adaptées aux plus petites salles de bains, auxquelles elles apportent le caractère qui leur fait souvent défaut (photo : DuraStyle de Duravit). Détrôneront-elles l’encombrant meuble-vasque ?

De plus en plus de modules de rangement

Lago_708_SINK16540621e0b8d46.jpgAccompagné de modules de rangement (armoire-colonne, casiers ouverts ou fermés, blocs tiroirs, étagères…), voire d’une coiffeuse ou d’un point maquillage, le lavabo-table ou sur console peut s’avérer beaucoup plus pratique qu’un meuble-vasque, en particulier si celui-ci est mal équipé ou mal rangé. Mieux, en éloignant le mobilier du point d’eau, on peut attribuer un rangement à chaque membre de la famille (casier, colonne ou autre), permettant à tous de disposer de son petit espace personnel (photo : Lago).

Dissocier point d’eau et rangement, c’est se donner la liberté d’agencer autrement la salle de bains, mais aussi de la renouveler et de la décorer facilement, voire de limiter le budget.



LAISSEZ UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.