A quoi sert le siphon du lavabo

La fonction du siphon placé sous le lavabo, le lave-mains, le bidet, la douche, la baignoire ou l’évier, est d’empêcher toute communication entre l’air vicié des canalisations (et des égouts), et l’air ambiant du logement, sans pour autant gêner l’évacuation de l’eau.

Vue sur le siphon extra plat Nano de Wirquin
Le siphon Nano de Wirquin, extra plat, dégage l’espace sous la vasque.

Tout système d’évacuation d’un appareil sanitaire possède un siphon. Sa fonction est d’empêcher la communication entre l’air vicié des canalisations et des égouts et l’air ambiant de la pièce par l’intermédiaire d’une réserve d’eau, dite garde d’eau, maintenue à l’intérieur. Interposée entre la bonde et l’évacuation, celle-ci forme un bouchon hydraulique. Elle est renouvelée chaque fois que l’eau coule dans le lavabo, la douche, la baignoire, etc.

En France, la réglementation exige que cette garde d’eau mesure au moins 5 cm de hauteur. Il s’agit d’assurer le maintien du bouchon hydraulique le plus longtemps possible après la dernière utilisation. Car l’eau s’évapore ! Seuls les siphons dont la garde d’eau est conforme à ces exigences réglementaires peuvent obtenir le label NF.

Toutefois, certains siphons intègrent une garde d’eau inférieure aux 5 cm requis. Ils ont l’avantage d’être plus compacts et moins hauts. Dans la douche, par exemple, cela permet de réduire la hauteur d’encastrement. Toutefois, il est préférable de ne pas les installer dans les logements à occupation intermittente, résidences secondaires notamment. Gare aux odeurs une fois la réserve d’eau évaporée !

D’autres siphons, notamment de douche (et parfois de lavabo), intègrent non pas une garde d’eau mais une membrane en silicone ou autre matériau souple. Elle s’ouvre sous la pression de l’eau, permettant son passage, et se referme une fois celle-ci écoulée. Ces siphons ont l’avantage d’être plus compact, puisqu’ils se passent des 5 cm de hauteur de la garde d’eau.

Pour le lavabo, le lave-mains et l’évier, il existe des siphons à culot ou bouteille (les plus utilisés en FraSiphonnce) et des siphons à tube (les plus courants en Allemagne), en ABS ou en laiton chromé. Le siphon à culot ou bouteille est démontable. Heureusement, car il se bouche souvent. Mais il a l’avantage de permettre la récupération des objets – bijoux notamment –, qui disparaissent dans le lavabo. En revanche, le siphon à tube, qui est imbouchable, est également indémontable. Mais gare aux bijoux, qu’il a vite fait d’avaler !

Certains siphons de dernière génération, en ABS, intègrent les joints nécessaires, pour un montage plus facile et une étanchéité garantie puisqu’il est impossible de les perdre ou de les vriller lors du vissage (Easyphon de Nicoll, Connectic de Valentin, Tout en un de Wirquin…). On parle alors de joints surmoulés. Ces mêmes modèles sont, en général, adaptés à la fois au lavabo, au bidet ou à l’évier.

Dans la douche, le siphon est intégré au caniveau ou à la bonde – on parle de bonde siphoïde. Dans la baignoire, il est associé au système de vidage, qui est généralement plus plat pour mieux se glisser entre la baignoire et le sol.

Photo ci-dessus : siphon bouteille Connectic de Valentin, avec joints intégrés.

LAISSEZ UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.