Les différents types de réservoirs de chasse

Qu’il soit apparent ou encastré, en céramique, en plastique ou en acier, le réservoir de chasse accueille le mécanisme et stocke l’eau qui, libérée brusquement, permet l’évacuation des matières et liquides présents dans le siphon du WC.

Il existe trois familles de réservoirs de chasse : les réservoirs apparents, en céramique émaillée (ci-dessus, réservoir du WC sur pied Prima 6 d’Allia) ou en matériau de synthèse ; les réservoirs dissimulés en matériau de synthèse ; et les réservoirs hydropneumatiques, qui fonctionnent sous pression d’air.

Le réservoir de chasse du WC sur pied

Quand le WC est sur pied, il est vendu tout équipé, avec son réservoir abritant le mécanisme, et son abattant. S’il est labellisé NF, tous les éléments qui le composent le sont également. Toutefois, le réservoir en céramique peut être vendu seul, par exemple lorsqu’il est nécessaire de le remplacer, de même que son couvercle, à condition d’en connaître la marque et la référence. Car un réservoir en céramique est généralement dessiné pour la cuvette sur laquelle il est fixé.

Les réservoirs apparents en matériau de synthèse viennent remplacer les réservoirs en céramique lorsque l’on cherche une solution de remplacement économique ou des dimensions non standards. Certains d’entre eux présentent en effet des formes inhabituelles (haut, bas, d’angle, tubulaire…), qui permettent d’équiper des toilettes biscornues ou des WC installés sous une fenêtre.

Le réservoir de chasse encastré

Quand la cuvette est suspendue, le réservoir, toujours en matériau de synthèse, est dissimulé (encastré) dans le bâti-support, et fixé à celui-ci.

Notons que la contenance du réservoir de chasse n’a rien à voir avec la consommation d’eau de la chasse, déterminée par son mécanisme, soit, la plupart du temps, 6-9 litres, mais de plus en plus souvent de 3-6 litres (les mécanismes à 12 litres n’existent pratiquement plus désormais). Car une partie de l’eau stockée n’est pas évacuée : elle sert à fournir de l’énergie au flux.

Le réservoir hydropneumatique : un autre fonctionnement

Différent, le réservoir hydropneumatique (La Trombe, un nom devenu générique, ou Griffon) a une forme cylindrique caractéristique. Son fonctionnement n’a rien à voir avec celui du réservoir classique, qui est gravitaire. Dans ce réservoir au format bouteille sont stockés à la fois de l’eau (8 litres) et de l’air comprimé par cette eau (12 litres). Actionnée, la manette de commande de la chasse libère l’eau, brusquement détendue. Lorsque la manette est relâchée, l’écoulement est interrompu. Ce réservoir, toujours apparent, s’installe au-dessus d’une cuvette sur pied ou suspendue (par l’intermédiaire d’un bâti-support spécifique). Il est gain de place, puisqu’il permet d’installer la cuvette contre le mur. De plus, il peut être très déco, donnant du style aux toilettes.

Photos : ci-contre, WC sur pied associé à une chasse hydropneumatique Griffon.



LAISSEZ UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.