Bien choisir un chauffe-eau électrique

Facile à poser et d’un coût raisonnable, le ballon électrique est l’appareil le plus fréquemment utilisé pour produire l’eau chaude sanitaire. Mais pour qu’il dure longtemps, il faut bien le choisir, donc le connaître.

Bien choisir un chauffe-eau électrique
Chauffe-eau électrique Zeneo d’Atlantic, doté d’un système de protection AIC Hybride (anode en titane enrobée de magnésium) qui, selon le fabricant, double la durée de vie de l’appareil. Thermostat électronique.

Le chauffe-eau électrique sait se faire oublier : pas d’entretien obligatoire ni de réglages. On se souvient de lui lorsqu’il se met à fuir. C’est alors l’urgence qui commande : le plombier, appelé au secours, arrive aussi vite que possible, un appareil neuf déjà chargé dans la camionnette, et effectue aussitôt le remplacement. Pas le temps ni même l’idée d’envisager autre chose ou de simplement choisir une marque ou un modèle. Dommage, car il y a chauffe-eau et chauffe-eau.

Quelle capacité pour un chauffe-eau électrique ?

Les besoins en eau chaude sanitaire sont couramment estimés à 50 litres d’eau à 50°C par personne et par jour (un enfant consomme autant qu’un adulte). En réalité, c’est souvent moins (35 à 40 litres), mais parfois plus, notamment dans les foyers à géométrie variable.
De 10 à 500 litres de capacité, horizontaux ou verticaux (c’est mieux), les ballons électriques satisfont tous les besoins. Jusqu’à 75 litres, ce sont des appareils d’appoint, utiles près de l’évier ou d’un point de puisage éloigné du système de production principal. Jusqu’à 30 litres, ils se réchauffent en permanence, en 20 à 60 minutes. Au-delà, ils se réchauffent la nuit, au tarif « heures creuses » du fournisseur d’électricité.
Certains chauffe-eau électriques, dits intelligents, permettent de réduire la consommation d’électricité. Ils enregistrent les heures de consommation et repèrent les absences pour gérer la production d’eau chaude de manière à limiter les pertes thermiques. D’autres sont constitués de plusieurs cuves, que l’on réchauffe indépendamment selon les besoins.

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Suivant >>

SOMMAIRE DE L'ARTICLE



LAISSEZ UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here