DossierUn hammam dans ma salle de bains

Un hammam dans ma salle de bains

Le hammam est un bain de vapeur qui provoque une sudation importante, dilate les pores de la peau, ramollit la couche cornée et décolle les cellules mortes. Il existe deux solutions pour l’intégrer à la salle de bains.

Grohe_SPA-F-digital-Delux_Hammam
Avec F-Digital Deluxe, Grohe offre de contrôler la douche via le iPod Touch 4G et de choisir l’intensité et la couleur de l’éclairage, d’écouter de la musique en stéréo tout en profitant d’un bain de vapeur.

Connu depuis l’Antiquité, le hammam possède, au-delà de l’hygiène, des vertus apaisantes et stimulantes, et contribue à la qualité du sommeil et à la sensation de bien-être. Il stimule la circulation sanguine et le système de défense immunitaire. Suivi d’une douche écossaise, il tonifie les tissus et les muscles et peut aider à lutter contre la cellulite.

Avec un taux d’humidité de près de 100 %, le hammam est un véritable bain de vapeur. La température, comprise entre 40 et 55 °C, y est beaucoup plus faible que dans un sauna (au-delà, l’atmosphère serait insupportable). Cette chaleur humide n’entraîne pas forcément la sudation, tout dépend des individus. Mais elle dilate les pores de la peau, ramollit la couche cornée et permet de décoller les cellules mortes. Cette action, bénéfique pour l’épiderme, renforce l’action des produits de soins.

Qui pratique le hammam rêve de posséder le sien, revêtu comme il se doit de mosaïque. Nul besoin d’une grand surface, quelques mètres carrés suffisent pour réaliser un espace dans lequel on peut s’asseoir et s’allonger, même à plusieurs. Car, comme le sauna, le hammam se partage volontiers. La cabine doit être isolée du point de vue thermique, carrelée du sol au plafond, parfaitement étanche et hermétique, ventilée si elle destinée à être utilisée plus de 2 heures d’affilée. Etant donné le taux d’humidité qu’il y règne, de l’ordre de 100 %, il est indispensable que les parois et le plafond du hammam soient revêtus d’un matériau insensible à l’eau (plastique, verre, carrelage…). Un plafond en forme de dôme ou voûté évite que les gouttes d’eau, qui peuvent ruisseler le long des lignes courbes, ne viennent s’écraser sur les utilisateurs. Alimenté en eau, le hammam doit aussi être raccordé à une évacuation. Sa pièce maîtresse est le générateur de vapeur, directement branché sur le réseau d’eau froide. S’il fonctionne correctement et que le hammam est bien conçu, l’émission de vapeur sera rapide et régulière, sa température constante et identique dans le haut comme dans le bas de la cabine.

Il existe deux manières d’offrir un hammam à sa salle de bains (ou à tout autre espace de la maison) : en le construisant sur mesure, notamment grâce à des kits en panneaux prêts à carreler, ou en s’offrant une cabine multifonction.

Suivant >>

LAISSEZ UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.