4 produits pour économiser l’eau à la maison

Près des deux tiers de l’eau consommée à la maison le sont dans la salle de bains et les toilettes. Voici 5 produits peu coûteux et malins, qui permettent d’économiser l’eau sans nuire au confort.

Jeunes enfants jouant avec l'eau devant un lavabo
Mitigeur Logis de Hansgrohe, débit 5 litres/min (cartouche CH3).

Savez-vous combien d’eau est consommée dans votre foyer ? Selon les spécialistes, la moyenne est comprise entre 120 et 140 litres d’eau par personne et par jour, dont 56 litres +/-23 litres est de l’eau chaude à 40 °C. Si votre consommation est supérieure, les économies réalisables chez vous sont importantes. Mais elles ne sont pas négligeables si vous êtes dans la moyenne. D’autant qu’il existe des produits ou dispositifs permettant de limiter l’eau qui s’écoule des robinets sans nuire au confort.

En premier lieu, il convient de vérifier la pression de votre réseau d’eau et de mettre en place un réducteur de pression après le compteur si celle-ci est supérieure à 3 bars, puis de poser des robinets mitigeurs (thermostatique dans la douche) plutôt que mélangeurs. Ensuite, vous pouvez vous équiper de l’un ou l’autre des produits pour économiser l’eau à la maison…

1. Les mitigeurs économes en eau

Mitigeur de lavabo économe en eau
Mitigeur Connect-Air d’Ideal Standard, débit 5 l/min (cartouche CH3).

Selon la cartouche céramique qu’ils intègrent, les mitigeurs de lavabo ont un débit plus ou moins important, qui varie de 12 litres/min à 5 litres/min. En le vérifiant lors de l’achat, on peut réduire sa consommation d’eau sans réduire son confort. Les mitigeurs de marque ou labellisés NF ont un débit contrôlé et, surtout, affiché.
Sur les modèles intégrant des cartouches dites C2, le débit de 9 à 12 litres/min peut être réduit de moitié grâce au levier de commande qui dispose d’un point dur à mi-course, incitant à ne pas ouvrir davantage le robinet.
Avec une cartouche C3, les mitigeurs de lavabo s’ouvrent toujours sur l’eau froide (poignée en position centrale) tandis que les mitigeurs thermostatiques disposent d’un limiteur de température à 50 °C.
Avec une cartouche CH3, le débit des mitigeurs de lavabo est réduit à 5 à 6 litres/min, maintenus quelle que soit la pression du réseau. Cette réduction du débit est obtenue par l’intermédiaire du mousseur (ou aérateur), dont le joint se contracte ou se dilate en fonction de la pression du réseau. Sur les mitigeurs thermostatiques dotés d’une cartouche CH3, la température de l’eau est limitée entre 43 et 47 °C.

2. La douchette Hydrao : elle éclaire pour motiver

Une enfant dans la baignoire tenant une douchette à main HydraoLa douche est moins gourmande en eau que le bain, à condition qu’elle soit de courte durée… Avec la douchette Hydrao, dont il existe plusieurs modèles (à un ou plusieurs jets, connectée ou pas…, prix à partir de 69,90 €), on connaît, en temps réel, le volume d’eau consommé. Cela nous aide à le réduire, en particulier les enfants, qui aiment les challenges. Elle intègre un système Led (autoalimenté, donc sans pile ni batterie) qui éclaire le jet d’eau d’une couleur différente selon le volume écoulé : vert (10 litres), bleu (20 litres)…, jusqu’à rouge clignotant (plus de 40 litres), qui signifie qu’il est temps de fermer le robinet… Cette simple visualisation permet de réduire sa consommation de 56 % par rapport à une douchette standard dont le débit est de 12 litres/min et de 41 % par rapport à une douchette économe de 9 litres/min.
La version connectée permet de régler les seuils et les couleurs, d’accéder aux informations de consommation, d’obtenir l’historique des 1 000 dernières douches et de paramétrer les coûts d’eau et de chauffage pour calculer les économies réalisées par la famille.

3. L’écran Amphiro : il informe pour sensibiliser

Dans une cabine de douche, un écran AmphiroLa société suisse Amphiro propose un écran qui s’installe entre la douchette et son flexible, et affiche en temps réel, et après la douche, la température, le volume d’eau et l’énergie consommés. Autoalimenté, il fonctionne sans pile, et s’installe aisément. Connecté, il permet de consulter toutes les données emmagasinées et de les partager, de définir des objectifs… Toutes les données relatives à la consommation en eau et en énergie peuvent être consultées dans l’appli Amphiro – avec des analyses de tendances, des benchmarks et de nombreuses analogies. Il est possible de définir des objectifs, d’évaluer des gains d’efficacité et de partager les données avec vos amis et vos connaissances.
Une étude effectuée en 2016 auprès de 637 ménages néerlandais équipés a démontré que, lorsque les utilisateurs visualisent leurs informations de consommations, ils économisent en moyenne 9,3 litres d’eau par douche – sur 54 litres –, en l’écourtant.

4. Les mousseurs de robinet : ils réduisent le débit

Un mousseur aérateur réducteur de débit
Aérateur Cascade de Neoperl, réduisant le débit à 5 litres/min.

Sous une pression de 3 bars, le débit d’un mitigeur varie de 5 litres/min à 12 litres/min, selon le modèle (évier ou lavabo, mitigeur économe en eau ou pas). Lorsqu’il est équivalent à 9 ou 12 litres/min, on peut remplacer le mousseur existant par un modèle limitateur de débit, afin de faire des économies d’eau. A noter, certains aérateurs sont autorégulés, c’est-à-dire qu’ils maintiennent le débit indépendamment des variations de pression. Ce n’est pas le cas des modèles non régulés, qui laissent passer un débit supérieur lorsque la pression dans le réseau augmente au-dessus de 3 bars.
Mais attention : en présence d’une chaudière gaz instantanée, il est important de maintenir un débit de 8 litres/min, nécessaire au déclenchement de celle-ci (à vérifier auprès du constructeur). Dans la douche, ne réduisez pas le débit en deçà de 10 litres/min, au risque de perdre en confort. En revanche, vous pouvez vous équiper d’une douchette économe, car elle a été étudiée pour le maintenir.

Robinet de chasse Regiplast à ouverture différée5. Le mécanisme de chasse à ouverture différée : 0,5 litre économisée par chasse

Un réservoir équipé d’un système à double chasse consomme en général 3 et 6 litres d’eau, selon que l’on choisisse la petite ou la grande chasse. Mais certains d’entre eux, dont le robinet est à ouverture différée (Regiplast, Dubourgel…), déclenchent le remplissage du réservoir seulement après que la soupape du mécanisme est retombée, empêchant l’eau injectée d’être immédiatement évacuée. L’économie est évaluée à un demi-litre par chasse.
Photo : robinet de chasse Regiplast à ouverture de débit différé.



LAISSEZ UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.