Conseils pour bien choisir un mécanisme de chasse d’eau

Il existe deux sortes de mécanisme de chasse d’eau, à câble ou à étrier, et deux situations différentes, selon que le réservoir est encastré ou pas. Voici nos conseils pour choisir le bon système de chasse et éviter les fuites qui s’éternisent au WC.

Réservoir de chasse transparent avec mécanisme et robinet flotteur

Choisir le mécanisme de chasse d’un WC avec réservoir apparent

1. Savoir d’où vient la fuite : du robinet flotteur ou du mécanisme de chasse

Un système de chasse d’eau est composé de deux parties distinctes : le robinet flotteur qui gère le remplissage du réservoir et le mécanisme WC proprement dit, qui assure l’évacuation de l’eau dans la cuvette. Les deux sont rarement défectueux en même temps, et la défection de l’un n’entraîne pas le changement de l’autre. Le plus souvent, c’est le mécanisme qui fuit, au niveau de la soupape (ou cloche), dont le joint finit par se durcir ou s’encrasser, n’assurant plus sa fonction d’étanchéité et laissant ainsi s’échapper l’eau.

2. Deux critères de choix pour le robinet flotteur

Si c’est le cas, deux critères sont à prendre en compte : son niveau sonore et la fermeture différée ou pas. Choisir un modèle NF assure d’une part un niveau sonore maîtrisé, d’autre part une qualité contrôlée. Quant à la fermeture différée, elle consiste à déclencher le remplissage lorsque la soupape du mécanisme est retombée, évitant que l’eau arrivant ne file directement dans la cuvette. Les fabricants (Dubourgel/Bemis, Regiplast, Siamp, Wirquin…) annonce une économie d’environ 7 % avec une ouverture différée par rapport à un robinet classique.

3. Si le mécanisme est à changer, préférer la même marque

Quel est le fabricant du mécanisme de chasse (Clara, Dubourgel/Bemis, Geberit, Grohe, Nicoll, Oli/Regiplast, Siamp, Wirquin…) ? Le connaitre vous permettra de choisir un modèle de même marque, ce qui facilitera le remplacement. Car la pièce du mécanisme – la bonde, la base, le bassin, le godet, le culot… – qui, au fond du réservoir, permet la fixation de l’un à l’autre n’est pas interchangeable d’une marque à l’autre. Si vous optez pour une autre marque, il vous faudra déposer le réservoir pour remplacer cette pièce. Or les vis, rouillées, sont souvent difficiles à défaire… Et c’est pour les changer que les mécanismes – du moins ceux de qualité – sont livrés avec deux vis, qui doivent être en inox et non pas en acier galvanisé.

4. Déterminer le type de mécanisme : à câble ou à étrier

Oublions les mécanismes à tirette qui, gros consommateurs d’eau, ont quasiment disparu, désormais remplacés par ceux à deux boutons poussoirs. Ils sont de deux types, à étrier ou à câble. Les WC neufs sont toujours équipés d’un mécanisme à étrier, car celui-ci, fixé au couvercle, assure son maintien sur le réservoir durant le transport. Mais ce type de mécanisme est (un peu) plus difficile à poser, car il faut couper le fameux étrier à la bonne hauteur (sauf les modèles Type 290 de Geberit et Wirquin One, en photo ci-dessus, dont la hauteur s’adapte sans intervention manuelle). Parce qu’il évite ce problème, le mécanisme à câble s’installe plus facilement, mais le couvercle du réservoir n’est pas fixé, ce qui convient aux adeptes de la pastille d’eau bleue à l’intérieur de ce dernier.

Changer le mécanisme de chasse du réservoir encastré du bâti-support

Si le réservoir, associé à un bâti-support de cuvette suspendue, est encastré, le mécanisme de chasse et/ou le robinet flotteur doit être de même marque que celui que l’on remplace. Ainsi, un bâti-support Clara, Geberit, Grohe, Nicoll, Siamp, Regiplast, Tece, Wirquin… doit être équipé d’un mécanisme signé par le même fabricant. Néanmoins, il existe un robinet flotteur universel : le F10 de Tece, qui est capable de remplacer toutes les marques.

Mais il arrive que la marque du bâti-support soit inconnue, n’apparaissant ni sur la plaque de commande ni sur le mécanisme ou le robinet flotteur (c’est pourquoi il faut absolument conserver les notices de pose et d’utilisation des produits que l’on achète). C’est souvent le cas sur les produits d’entrée de gamme ou sous marque de distributeur, qu’ils proviennent d’une grande surface de bricolage, d’une enseigne spécialisée ou d’un site de vente en ligne. Dans ce cas, il faut interroger le revendeur.

Que se passe-t-il s’il n’y a pas de marque visible ou si le revendeur du produit d’origine ne peut fournir le bon mécanisme ? Il faut refaire l’installation ! D’où l’importance de prendre garde à ce que l’on achète, notamment sur Internet. Les produits signés par leur fabricant sont souvent plus coûteux, mais la disponibilité des pièces détachées est assurée durant de nombreuses années.

Faire appel ou pas à un plombier pour changer son mécanisme de chasse ?

Dans le cas d’un changement de mécanisme dans un réservoir encastré, il est recommandé de faire appel à un plombier, parce que le travail se fait en aveugle, nécessitant une main expérimentée.

Lorsque le réservoir est apparent, le remplacement est à la portée de tout bricoleur consciencieux, d’autant qu’il existe des tutoriels sur les sites Internet des fabricants. Si vous décidez de faire appel à un plombier, il changera à coup sûr et le mécanisme et le robinet flotteur, voir carrément la cuvette, parce qu’il ne peut ou ne veut déposer le réservoir. Dans ce cas, assurez-vous qu’il installe un produit de marque afin que, dans quelques années, lorsqu’il faudra à nouveau remplacer le mécanisme, vous puissiez le retrouver dans le commerce.

Trouver votre magasin de salle de bain

LAISSEZ UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.