C’est quoi un tube multicouche ?

Le tube multicouche, généralement constitué d’une âme en aluminium prise en sandwich entre deux couche de PER réticulé, remplace le cuivre dans les installations sanitaires ou de chauffage.

Pose d'un tube multicouche pour alimenter un réservoir de bâti-support.
Volex, de Geberit, est un tube multicouche conçu pour l’artisan et les installations sanitaires (mais aussi de chauffage).

Proposés dans différents diamètres, le tubes multicouches permettent de réaliser toutes sortes de réseaux, en apparent ou en encastré, de la colonne montante à la distribution horizontale.

Ils remplacent le cuivre, matériau traditionnel du plombier, exigeant en termes de mise en œuvre (manutention, soudure, brasure…). De plus, le cuivre s’entartre, se corrode et coûte cher. Le multicouche présente les avantages du cuivre et se travaille comme lui. Il est léger et inerte, se dilate peu et ne craint pas la corrosion. En rouleaux ou en barres, il est facile à cintrer, s’installe et se met en œuvre rapidement. Mais son aspect plastique ne plait pas à tout le monde, ainsi que les raccords, parfois un peu trop présents. Il est rigide mais, au-delà de 1 mètre de long, il fléchit, impliquant la pose de colliers. Enfin, il est moins résistant au choc que le cuivre, l’inox ou l’acier galvanisé.

Les tubes multicouches sont raccordés par sertissage, à l’aide d’un outil spécialisé – la sertisseuse ou la pince à sertir –, qui assure un raccordement étanche. Ils sont également compatibles avec les raccords PushFit (raccords instantanés, posés sans outillage) ou à emboîter.

Les pinces à sertir sont plus ou moins légères et encombrantes, selon les diamètres des tubes qu’elles sont capables de raccorder. Les outils adaptés aux chantiers entrepris par les bricoleurs peuvent se limiter aux diamètres 25 et, ainsi, être plus maniables et moins exigeants en termes d’effort. L’autonomie de la batterie, plus importante, permet d’augmenter le nombre de sertissages, tandis que les mâchoires, universelles, sont adaptées à un plus grand nombre de profils. Un bon sertissage, qui est un sertissage étanche, est réalisé avec une mâchoire et un profil adaptés (profil de sertissage TH qui est le plus utilisé, mais aussi U, F…, indiquéTube multicouche par le fabricant du tube), ainsi qu’avec un outil en bon état.

Photo : Tube multicouche Fluxo de Nicoll, raccordé à l’aide d’un raccord à sertir (profil de sertissage TH) avec bague seccable (assure le positionnement de la machoire), que l’on retire après le sertissage, pour une meilleure esthétique.



LAISSEZ UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here