Robinetteries : les classements EAU et ECAU

Les classements EAU (mélangeurs uniquement) et ECAU (mitigeurs uniquement) permettent de mettre en avant les performances réelles des robinetteries en ce qui concerne le débit (E), le confort et l’ergonomie (C), l’acoustique (A) et les caractéristiques mécaniques et d’usure (U).

Une robinetterie sur plan au-dessus d'une vasque bol, illustrant les classements EAU et ECAULorsqu’une robinetterie est classée EAU ou ECAU, son débit est mesuré sous 3 bars. Le classement est établi selon la valeur obtenue : E00 (de 4 à 6 litres/min), E0 (de 9 à moins de 12 litres/min), E1 (de 12 à moins de 16 litres/min), E2 (de 16 à moins de 20 litres/min), E3 (de 20 à moins 25 litres/min) et E4 (plus de 25 litres/min). Bien sûr, l’indice varie selon le modèle de robinet : un mitigeur pour lave-mains n’aura jamais un débit de 25 litres/min, qui convient à une baignoire, dont la classe minimale est E3.

Concernant l’acoustique A, c’est un indice de silence que l’on mesure : plus l’indice est grand (A3), plus le robinet est silencieux. Il y a trois niveaux de classement : A1, A2 et A3.

Enfin, l’indice U mesure l’endurance du robinet, celle du bec mobile, de l’inverseur bain-douche, etc. Il est mesuré en cycles. Plus l’indice est élevé (U3), meilleure est la résistance du robinet. Il y a trois indices, U1, U2 et U3. Dans un lieu public, il est recommandé de choisir un modèle U3.

Le confort C ou Ch ne s’applique qu’aux mitigeurs, mécaniques ou thermostatiques. Sur les mitigeurs mécaniques, le classement prend en compte la fidélité de réglage de la température, la force à appliquer au levier pour l’obtenir, la facilité de nettoyage (C1)… Si le mitigeur est doté d’une butée d’économie d’eau – un point dur lors de la manœuvre du levier – il passe en C2. Si, lorsque le levier est aligné sur le bec, le mitigeur s’ouvre sur l’eau froide, il obtient le classement C3…

Pour les mitigeurs thermostatiques, le classement C1 ou Ch1 est attribué aux modèles ayant passé avec succès l’essai de pressions alternées. Le classement C2 concerne, comme pour les mitigeurs mécaniques, la présence d’une butée d’économies d’eau. Enfin, le classement C3 est attribué aux mitigeurs thermostatiques assurant une limitation systématique de la température de l’eau délivrée à 50 °C (selon l’arrêté du 30 novembre 2005).

Ces classements ne sont applicables qu’aux robinetteries admises à la norme NF. Pour celles qui ne le sont pas, pour avoir une idée de la qualité (niveau acoustique et endurance en particulier), il faut soit se fier au prix – mais ça ne marche pas à tous les coups –, soit se fier à la marque. Plus celle-ci est réputée, plus il y a de chance que le robinet soit de qualité, y compris s’il n’affiche ni norme ni classement.



LAISSEZ UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.