Le bidet, à la fois désuet et dans l’air du temps

Durant près de 300 ans, le bidet a contribué à notre hygiène intime quotidienne. Mais dès les années 1970, il est sorti de nos salles de bains pour laisser la place au meuble-vasque, devenu indispensable à nos yeux.

Voisinant avec une cuvette suspendue, un bidet noirIl n’y a plus de bidet dans nos salles de bains ! On en a même oublié son mode d’emploi (qu’Internet nous détaille à grand renfort de vidéos…).

Pourtant, le bidet aurait été inventé par les Français et, selon Roger-Henri Guerrand* qui en a raconté l’histoire, le bidet était roi dans les années 1950, installé même dans les HLM. Les médecins estimaient alors que « La toilette intime doit être quotidienne : le bidet est une nécessité, non un luxe. »

En vérité, le bidet nous fait défaut. La preuve ? Les ventes de WC et abattants lavants augmentent, en France et dans le monde entier. Bourrés d’électronique, ces produits remplissent la même fonction d’hygiène, mais avec moult sophistications (jets variés, chauffage de la lunette, lumière d’ambiance, séchage à température réglable…). Et ils coûtent beaucoup, beaucoup plus cher.

Et si le bidet n’était pas mort en France ?

Toutefois, tout n’est peut-être pas perdu pour le bidet. D’une part parce qu’il demeure dans les catalogues des fabricants. D’autre part parce que nos toilettes s’agrandissent. En effet, pour répondre à la loi dite Accessibilité, qui exige que l’on puisse se mouvoir en fauteuil roulant dans tous les logements désormais construits, certaines toilettes affichent une surface supérieure à 2 m². Cela laisse suffisamment de place pour accueillir un bidet en plus de la cuvette WC, en tous cas pour les nombreux Français qui ne circule pas en fauteuil roulant. En Italie, où l’objet perdure, il est toujours installé à côté du WC. Plus que dans la salle de bains, c’est bien là, dans les toilettes, que le bidet est à sa place. Car, comme nous l’expliquent les fabricants de WC lavants, « essuyer, ce n’est pas laver »…

Pour utiliser confortablement un bidet, il faut prévoir de part et d’autre un espace libre de 15 à 25 cm de large et, sur le devant, de 60 à 65 cm. On peut choisir un bidet équipé d’un abattant et d’un couvercle, c’est très chic. Reste la question de l’utilisation : comment doit-on l’enfourcher ? En s’installant face à la robinetterie ou dos à elle ? Les comédiens italiens Svevo et Federico, expatriés à Paris, répondent à cette épineuse question dans l’un des épisodes de la comique websérie Ritals consacré à cet objet qui « renvoie tout à la fois à la banalité du quotidien et à la trivialité des corps.* » Et laisse perplexe les nouvelles générations.

* « Le confident des dames – Le bidet du XVIIIe au XXe siècle : histoire d’une intimité », Fanny Beaupré et Roger-Henri Guerrand, Editions de la Découverte.

Photo : Bidet et WC à poser coordonnés, collection IO 2.0 du fabricant italien Flaminia.



LAISSEZ UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.