Une salle de bains partagée par six enfants

Laura Galloni d’Istria exerce ses talents de concepteur chez Maison Luciani à Ajaccio, entreprise corse spécialisée dans l’aménagement de salle de bains. Le projet qu’elle a conçu répond aux besoins d’une famille recomposée de six enfants, du bébé à l’adolescent de 13 ans, avec notamment des zones de rangement adaptées à chacun.

Lorsque six enfants qui n’ont pas grandi ensemble cohabitent sous le même toit, cellule familiale recomposée oblige, l’espace accordé à chacun est primordial pour la « paix » du ménage… Grâce à une implantation symétrique et des choix de matériaux aussi pratiques qu’esthétiques, cette salle de bains dédiée aux enfants solutionne de façon harmonieuse le partage d’espace entre ces garçons et ces filles de différents âges (trois filles de 13, 8 et 6 ans, des jumeaux de 10 ans et un nouveau-né). On imagine sans mal l’effervescence le matin avant de partir à l’école ou lorsqu’il est bientôt l’heure de filer au lit.

Sur une surface d’à peine plus de 12 m² (4,40 x 2,80 m), cette pièce d’eau partagée offre à tout le monde, petits et grands, un lieu bien équipé et ordonné qui parvient à préserver l’intimité des membres de cette tribu tout en offrant de précieuses commodités. Un projet au plan classique, mais bien pensé et à l’esthétique chic, qui a séduit le jury de la 3D Cup Agenceur du Bain 2020, concours organisé par Sdbpro.fr, le site d’information des professionnels du sanitaire, et par Compusoft, éditeur du logiciel 3D Innobain, qui lui a décerné une mention spéciale.

Une grande tribu où chacun a sa place

une salle de bains bleue pour enfants

Conformément au cahier des charges, la salle de bains comprend deux points d’eau situés face à l’entrée, positionnés de part et d’autre d’une colonne ouverte, placée au centre de la cloison. De chaque côté de cet élément axial où les enfants peuvent facilement déposer leurs affaires personnelles dans des casiers, les meubles-vasques (collection Frieze de Ex.t, design Marcante-Testa), sont pourvus d’une porte derrière laquelle le stockage des produits se fait en toute discrétion. La poignée du caisson est constituée d’une encoche, facile à manipuler. La découpe en « créneau » de cette zone de préhension reprend le même motif que la remontée arrière de la vasque.

Ce dispositif anti-éclaboussures est accolé à une crédence
sur laquelle une robinetterie murale mono-commande est installée et les accessoires suspendus, posés ou accrochés sur des supports métalliques mobiles. Ce dispositif astucieux désencombre la vasque et permet au besoin à un enfant de décaler son nécessaire (distributeur de savon, porte-serviette, gobelet…) pour éviter les bousculades au point d’eau, par exemple lors du brossage des dents avant le coucher.

Chaque point d’eau est surmonté d’un miroir peu large et haut, qui donne une impression de légèreté à l’ensemble. Pour compléter cette paire de glaces qui peut être hors de portée de regard des plus petits de la fratrie et assurer le chauffage de la pièce, Laura Galloni d’Istria a choisi de l’équiper le mur opposé d’un radiateur-miroir afin que tous puissent se voir en entier. Un deux-en-un malin qui cumule les fonctions en occupant un seul espace !

Partout, des solutions de rangement

bancs avec rangements dans une salle de bains bleue pour enfants

 

Les murs latéraux de la pièce intègrent eux aussi des solutions de rangement qui sont parfaitement adaptées à cette fratrie.
Sur la gauche, s’étirant sur toute la longueur, un banc constitué de trois coffres à tiroir pourvus de coussins permet tour à tour de s’assoir ou de s’allonger (pour attendre « son tour » par exemple), de placer ou de prendre du linge (propre ou à laver) dans les compartiments prévus à cet effet, de suspendre ou d’attraper sa serviette sur les patères placées en quinconce, à différentes hauteurs…
Sur la droite, un plan suspendu offrant une zone de dépose supplémentaire forme un pendant à ce banc construit sur le modèle éprouvé des vestiaires des écoles. Là, c’est (pour le moment) bébé qui est le roi. Près de la fenêtre, et hauteur de bras, les parents (avec peut-être l’aide de l’aînée de la famille) peuvent le langer, grâce à une table murale qui, entre deux changements de couche, se replie. Plus tard, cet équipement gain de place pourra être retiré sans difficulté.

Du bain de bébé aux douches des grands

Pour le bain du plus jeune des bambins, l’agenceur a opté là encore pour un équipement temporaire : une mini-baignoire pour le premier-âge en plastique, tout simplement. Un coût modeste qui n’empêche pas que son utilisation soit prévue dans les plans, de même que son rangement, en hauteur, sur une étagère aux bonnes dimensions, à l’intérieur de la douche la plus immédiatement accessible. Là, un banc suffisamment large permet de poser la baignoire en toute sécurité et ménage le dos de celui qui donne le bain à bébé, à 60 cm du sol.

Les aînés disposent eux non pas d’une baignoire, mais de deux douches, réparties de façon symétrique derrière la cloison du point d’eau. L’une est réservée aux garçons, l’autre aux filles. Ces espaces confortables sont distincts, mais dépourvus de porte. A l’entrée, il y a un petit sas pour se dévêtir et se rhabiller, abrité des regards. Ici aussi, une patère et une étagère sont des auxiliaires bien pratiques. Des receveurs en céramique couvrent entièrement le sol de la douche, ce qui facilite l’évacuation de l’eau, y compris à cet endroit où les projections ne manqueront pas, même si la robinetterie encastrée est implantée à l’opposé.

De la douceur et du sens pratique avant tout

Pour le décor, comme pour la robinetterie chromée (une finition dont la résistance a fait ses preuves), des matériaux faciles d’entretien ont été privilégiés : du béton ciré aux murs et des carreaux XXL au sol (et sur le pan de mur du « vestiaire »). Deux choix malins dans cette salle de bains soumise à une utilisation intensive. Non seulement le grand format du grès cérame réduit considérablement le nombre de joints (lesquels noircissent vite), mais l’aspect granité masque les traces entre deux passages de serpillère. L’imitation terrazzo se révèle aussi tendance que facile à vivre avec six enfants dans la maison !

A l’image du sol multicolore en faux terrazzo traité dans un camaïeu de gris assez doux qui compose une harmonie d’esprit scandinave avec le bois de la table à langer, du banc-coffre, la palette des couleurs se veut aussi « passe-partout ». Rien ne démarque franchement la douche fille (un beige chair à peine rosé), de celle des garçons. Un bleu pastel unisexe sert même de fil conducteur, de l’assise du banc de la zone principale à celle de leur espace douche en passant par les pièces maîtresses que sont les meubles-vasque au design distinctif. Par petites touches, des tons plus francs sont employés, du cadre outremer des miroirs du point d’eau aux six patères, qui sont chacune de couleur différente, pour personnaliser leur attribution.

LAISSEZ UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.