Salle de bains enfants : trois espaces en un, pour mieux le partager

Cette salle de bains pour enfants est divisée en trois zones distinctes, dont une réservée aux filles et une autre aux garçons d’une famille recomposée. Imaginée par Van Avedissian, concepteur chez Mattout Carrelage Richardson à Aubagne, dans les Bouches-du-Rhône, elle permet une utilisation partagée.

Une salle de bains enfants bleue d'un côté rose de l'autre

Cette salle de bains, de 4,40 x 2,80 m (surface : 12,3 m²), doit accueillir les six enfants d’une famille recomposée, lesquels sont âgés de quelques semaines à 13 ans. Elle a été imaginée par Van Avedissian, concepteur chez Mattout Carrelage Richardson à Aubagne, et lui a permis de remporter le deuxième prix de la 3D Cup Agenceur du Bain 2020, organisée par le site d’information professionnelle Sdbpro.fr et par Compusoft, concepteur du logiciel 3D Innobain.

plan d'implantation d'une salle de bains mixte

L’originalité de ce projet de salle de bains réside dans son agencement, l’espace étant découpé en trois zones : une zone d’accueil, face à la porte d’entrée, dans laquelle est installé le plan-vasque, une zone dédiée aux filles (à droite) et une autre aux garçons (à gauche). Il était important, dans cette famille recomposée, de préserver l’intimité des enfants, qui n’ont pas grandi ensemble.

Un point d’eau dont la vasque fait office de baignoire pour le bébé

Dans une salle de bains, une table à langer escamotable fermée Dans une salle de bains, une table à langer escamotable ouverteDans l‘entrée, le point point d’eau situé face à la porte est multi-usages : il permet de se laver les mains, mais aussi de baigner le dernier né de cette fratrie récemment composée, grâce à sa profondeur. A proximité, fixée au mur, une table à langer repliable qui, plus tard, lorsque le bébé n’en sera plus un, pourra être transformée en coiffeuse. Au sol, un carrelage façon terrazzo qui, avec ses taches multicolores, illustre le mélange idéal des genres. En associant des éclats de bleu à du rose, comme le mur en crédence, lui-même bicolore, il préfigure la séparation de l’espace, alloué d’un côté aux garçons, et de l’autre aux filles, et délimite la zone mixte.

Une mini salle de bains pour les filles, une autre pour les garçons

une salle d'eau pour les filles dans une salle de bains pour enfantsDe part et d’autre du meuble-vasque, une ouverture conduit d’un côté à la salle d’eau des filles et de l’autre à celle des garçons. Ces deux mini espaces, parfaitement symétriques, sont composés d’un point d’eau (évier de vidage Alape, en acier émaillé blanc), d’une douche à l’italienne avec une robinetterie colonne et de trois tabourets coffres mobiles. Il y a une assise avec rangement pour chaque enfant, ainsi qu’une patère pour accrocher la serviette et lui permettre de sécher au-dessus du siège que personnalise un camaïeu de tonalités. Sur l’étagère qui surplombe les bancs et les patères, comme il est parfois d’usage dans les écoles au niveau des vestiaires, Van Avedissian a posé les portraits encadrés des enfants de la fratrie en utilisant les personnages créés pour animer la communication visuelle autour du concours de la 3D Cup : un clin d’œil bien vu !

Sol et murs sont revêtus d’un béton ciré d’une tonalité neutre et pleine de nuances : un beige teinté de rose et de gris bleuté ? L’effet taloché rappelle les traits qui animent en léger relief le carrelage mural dans la partie centrale partagée, créant une dynamique discrète. Les couleurs ne sont pas très marquées, la décoration opte plutôt pour la suggestion, évitant ainsi la stigmatisation. Pour caractériser chaque zone genrée sans la caricaturer, cela se traduit par de petites touches de couleurs subtiles, du dégradé des coussins des assises au contour du miroir en passant par le support métallique du marche-pied glissé sous le point d’eau, lui même rehaussé d’un rebord en plastique dont la teinte varie en fonction de la zone…

Pour laisser passer la lumière venue de la fenêtre située à droite, les cloisons maçonnées des douches sont prolongées par des parois en verre opaque. Il s’agit de préserver l’intimité dans la douche et d’en limiter l’entretien, mais aussi de bénéficier autant que possible de la lumière naturelle. Ainsi, éclairés grâce à ces cloisons en semi-transparence, les deux pôles sont préservés sans être repliés sur eux-mêmes. Au quotidien, grâce à son agencement malin, cette salle de bains pensée pour être partagée parvient à préserver la pudeur des petits et des grands d’une tribu de six enfants.

LAISSEZ UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.