5 idées originales pour carreler la salle de bains

Toujours plus beau et déco, le carrelage évolue et, avec lui, les manières de l’utiliser. Voici 5 idées originales pour transformer sa salle de bains grâce au carrelage.

 

1. Attirer le regard avec un pan de mur graphique

Aujourd’hui, on n’habille plus systématiquement la totalité des murs de la salle de bains. La tendance consiste à jouer avec le carrelage comme on le ferait avec un papier peint. Ainsi, on peut choisir un motif de caractère, imposant. Dans ce cas, on habille la totalité de la surface d’un mur, et l’on calme le jeu avec une couleur unie sur les autres murs, bien choisie.

Dans notre exemple (photo : carrelage Fiandre), le motif, géométrique, est créé avec deux carreaux différents, l’un crème, l’autre gris. Le gris est repris au sol, tandis qu’aux murs, un joli bleu pastel apporte de la couleur, tout en se faisant discret. Une très jolie idée, dans une salle de bains qui offre un peu de recul.

2. Se croire au salon grâce à un soubassement

Le soubassement est toujours très élégant, évoquant un style classique, voire rétro. Quand il est réalisé à l’aide d’une marqueterie de marbre, qui se prolonge au sol, l’effet est spectaculaire (photo : Bisazza, Marmo), évoquant une pièce de vie plus qu’une salle de bains.

Selon le type de carrelage utilisé, on suggérera un style plutôt qu’un autre : rétro avec des carreaux Métro, classique avec une marqueterie de marbre, campagne avec une imitation bois… Le choix des sanitaires, baignoire et point d’eau en particulier, renforceront, ou pas, le style.

3. Créer un effet boîte en habillant les murs et le sol

Un même carreau, décliné sur une grande surface – par exemple les murs et le sol – peut transformer la salle de bains. C’est l’effet boîte, agréable car enveloppant, que l’on peut renforcer en peignant le plafond dans le ton dominant du carrelage. L’effet boîte est particulièrement bienvenu dans la salle de bains, où l’on a forcément envie de se sentir protégé (ici, à droite, avec des carreaux Fap Ceramiche, collection Firenze Heritage).

Si vous avez peur de l’overdose visuelle, choisissez un carreau uni. Ça fonctionne très bien à condition de choisir un modèle présentant un bel effet de surface, comme celui-ci (photo de gauche : Fap Ceramiche, collection Brooklyn), qui imite la brique peinte. Autre solution : limiter le motif à la douche. Sinon, osez ! Et dites-vous que les revêtements d’hier qui nous font rêver aujourd’hui sont les carreaux de ciment, qui ont du caractère, avec des motifs très présents. Mais attention : il est important de choisir une collection de belle facture, quitte à payer plus cher.

4. Jouer avec les effets de surface et les formats

En calepinant de manière originale un même format, on arrive à animer les surfaces murales avec subtilité. De même lorsque l’on pioche différents formats dans une même collection ou finition. Ainsi, en utilisant différents formats ton sur ton, en jouant avec les effets de surface, on vient rompre la monotonie, à moindre coût et sans prendre de risques.

 

Cette façon d’utiliser le carrelage est idéale pour qui veut des murs originaux mais n’ose pas les motifs. Si le carreau choisi est, en plus, disponible dans différentes finitions – mate et brillante par exemple –, on peut alterner l’une et l’autre et ajouter du relief à la composition.
Photo ci-dessus : carreaux Tonalite, collection Linea. Un seul format rectangulaire, alternant deux hauteurs différentes.
Photo de gauche : Collection Signature, de Porcelanosa. Un seul format arrangé de manière originale (un carreau vertical et deux carreaux horizontaux), alternant la finition mate et la finition brillante.

5. Casser les lignes et les codes

C’est une nouvelle tendance : la mise à contribution des formats des carreaux pour casser les lignes, notamment la dernière. On apporte ainsi de l’originalité à la décoration de la salle de bains, y compris en utilisant un carrelage simple et bon marché. Un exemple (photo de droite) pris à l’hôtel Hansdome (Paris), dont le format rectangulaire est posé à bâtons rompus.

Un autre exemple avec cette proposition du fabricant de carrelage Tonalite (photo ci-contre à gauche) : le carreau, au format hexagonal, est arrêté à mi-hauteur de mur. De plus, on joue avec les couleurs, y compris au sol, qui est revêtu du même carrelage. On crée ainsi une animation mais, surtout, on attire le regard vers le point d’eau, au design singulier.



LAISSEZ UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here