Une salle de bains revêtue de béton ciré, telle une bulle de douceur

Accordant l’or et l’ivoire pour mettre au diapason vasque totem, baignoire îlot et douche à l’italienne, cette salle de bains éclairée en second jour par une spectaculaire cloison lumineuse a été conçue par l’architecte d’intérieur Flora Auvray pour une violoncelliste parisienne.

Une salle de bains revêtue de béton ciré beige

La salle de bains avant travaux

Les photos prises avant le lancement du chantier en témoignent : dépourvue de fenêtre, la salle de bains semblait « d’une infinie tristesse », pour reprendre les mots de Flora Auvray. Chargée de la rénovation globale de cet appartement, l’architecte d’intérieur a écouté les envies exprimées par sa cliente qui, pour son logement, « rêvait de confort, d’harmonie et d’espace »

Ce qui se voit sur plan se vit sur place

Les plans avant et aprèsQuelques précieux mètres carrés ont d’abord été gagnés sur le salon, mais aussi sur l’ancien dégagement, face aux toilettes. Celles-ci sont désormais intégrées à la salle de bains, devenue un bel espace rectangulaire. L’étroit vestibule demeure, qui évite une communication directe entre la chambre et les deux pièces d’eau. Désormais ouvertes l’une sur l’autre, mais clairement délimitées, ces dernières forment un ensemble cohérent, visuellement et spatialement.

Un autre agrandissement s’est fait, à la verticale cette fois, obtenu en déposant le faux-plafond existant, mis en place pour dissimuler des canalisations du voisin du dessus… La création d’une corniche lumineuse en staff génère une sensation de légèreté, les volumes semblent dilatés et l’éclairage nimbe la pièce, complété par des spots.

La magie d’un panneau semi-transparent, en Dacryl

Un élément fort caractérise plus encore le projet et sert de fil conducteur, y compris de lumière, depuis l’entrée de l’appartement. Une paroi translucide la sépare de la salle de bains, enchâssée dans un cadre métallique qui recèle un mince bandeau de leds. Elle est en Dacryl, matière qui multiplie les effets créant « une échappée visuelle ».

Une cloison en Dacryl vue depuis le salon et la salle de bains

Conductrice de lumière, cette surface cristalline arbore un motif textile, en léger relief, sublimé par une lumière rasante. Sa trame dynamique figure une cascade qui, dans son mouvement de chute, renvoie à la pièce d’eau, et joue un rôle occultant sans emmurer la salle de bains, dont la présence se devine.

Une salle de bains avec le velouté du béton ciré

La corniche en staff d'une salle de bains revêtue de béton ciré beigeBien qu’aveugle, la salle de bains paraît ainsi radieuse. Dans ses nuances de beige velouté, le béton ciré qui recouvre entièrement le sol et les murs en fait une bulle de douceur, qui se prête à la détente. L’absence de joints facilite aussi l’entretien de ce revêtement imperméable et robuste. Dans cette atmosphère chaleureuse, les appareils sanitaires sont mis en évidence.

Pour le bain comme pour la toilette, des modèles en îlot se détachent des murs, mis en évidence. Leurs lignes sculpturales répondent à celles de la robinetterie, choisie dans la même finition dorée que le cadre de la cloison en Dacryl, qui déploie ses cols de cygne dans d’aériennes versions sur pied.

Une salle de bains en béton ciré beige et robinetterie dorée

En solid surface et compacte (L 170 x 75 x H 52 cm), la baignoire est lovée dans une alcôve, le mur formant une sorte de paravent protecteur, avec ses angles émoussés. Désireuse de ne pas s’encombrer, la maîtresse de maison a opté pour un point d’eau épuré, qui n’est pas associé à des rangements. En céramique, ce totem offre une petite plage de dépose, suffisante pour conserver les accessoires essentiels à la toilette, une coiffeuse étant déportée dans la chambre.

Un lavabo totem blanc devant une cloison en Dacryl translucideA portée de main, deux tablettes murales en stratifié sont disposées à l’entrée de la pièce et surmontées d’un miroir sur mesure, qui n’est donc pas associé au lavabo, comme c’est classiquement le cas.

En Dacryl de couleur sable, un trio d’étagères vient en complément, installées au-dessus d’un petit sèche-serviettes qui se déploie lui aussi à l’horizontale, exploitant un renfoncement.

Des cloisons courbes ajoutent de la fluidité

Dans ce lieu feutré, la douche à l’italienne, discrète, se fond dans la pièce, simplement signalée par la finition dorée de la robinetterie colonne et du caniveau. Renforçant l’unité esthétique de l’ensemble, la paroi a été conçue spécialement, dans le même matériau beige que les tablettes, et ne se déploie pas sur toute la hauteur, pour amener de la lumière et de la légèreté. Son tracé reprend l’arrondi des murs qui encadrent la baignoire, assurant une circulation fluide entre les zones tout en ménageant la pudeur.

Les toilettes et la salle de bains revêtues de béton ciré beigeArguant que « l’architecture intérieure appartient au domaine de la sensation : sur plan, ça se voit, sur place, ça se sent », Flora Auvray reproduit ce design galbé jusque sur la portion de mur qui mène au coin toilettes. Cette enveloppe maçonnée masque avec élégance la gaine technique qui marquait originellement la séparation rectiligne d’avec la salle de bains. La cuvette étant suspendue, une autre série de tablettes en Dacryl a été logée dans la profondeur du coffrage au-dessus du bâti support, tandis que la finition or de la plaque de déclenchement de la chasse suit avec élégance la partition.

Le projet en détail
Surfaces : salle de bains 5,22 m² (dont douche à l’italienne, 1,20 m²). Toilettes 1,30 m².
Appareils sanitaires : vasque totem en céramique, collection Palomba de Laufen (design Ludovica+Roberto Palomba) – baignoire îlot en solid surface (Sentec), collection Ino de Laufen (design Toan Nguyen) – receveur à carreler Wedi – caniveau de douche CleanLine 80 de Geberit (finition Champagne) – paroi de douche, tablettes et porte des toilettes en Dacryl sablé, coloris Ivoire – cuvette WC en céramique, collection Odéon Rive Gauche de Jacob Delafon.
Robinetterie et plaque de déclenchement des toilettes : Zucchetti (finition Gold Brushed).
Chauffage : au sol et radiateur sèche-serviette Acova (Karéna Spa horizontal).
Luminaires : spots encastrés à leds, Horn-T de SLV.
Revêtement sol et murs : béton ciré, coloris sable.
Cloison séparative entre l’entrée de l’appartement et la salle de bains : panneau lumineux en Dacryl, avec incrustation de tissu coloris Or.

Mise en œuvre 
2G Construction (démolition, plâtrerie, plomberie, électricité, peinture) – ABD Studio (béton ciré) – Collini (plafond et corniche en staff) – Dacryl (panneau lumineux, paroi de douche, portes et tablettes) – Eurobois (menuiserie intérieure et baies aluminium).

Agence Flora Auvray
Architecte d’intérieur reconnue par le Conseil Français des Architectes d’Intérieur (CFAI), Flora Auvray préside le Pôle Action des Architectes d’intérieur IDF.

Photos Géraldine Andrieu.

Trouver votre magasin de salle de bain

LAISSEZ UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.