A qui confier la rénovation d’une salle de bains

Pour mener à bien la rénovation d’une salle de bains, il faut être compétent du point de vue technique, mais aussi maîtriser l’agencement et la décoration. Différents professionnels sont en mesure de le faire, chacun à leur manière. Lequel choisir ?

A qui confier la rénovation de sa salle de bainsLe plombier : le technicien par excellence

Quand il a pignon sur rue, le plombier connaît son métier. Là où il peut éventuellement pécher, c’est sur l’aspect agencement et décoration. Mais il peut travailler avec un décorateur ou s’appuyer sur les distributeurs spécialisés, qui sont aussi ses fournisseurs. Dans ce cas, il vous donnera l’adresse d’un point de vente Aubade, Au fil du bain, Brossette, Cedeo… où vous pourrez découvrir de nombreux équipements mis en situation, dénicher des idées et, en compagnie d’un vendeur aguerri, réaliser, la plupart du temps par l’intermédiaire d’un logiciel 3D, le plan de votre future salle de bains, autrement dit son agencement et sa décoration (service gratuit). Vous pouvez également vous rendre directement dans l’un de ces points de vente, où l’on vous proposera une liste de plombiers en mesure d’effectuer la rénovation de votre salle de bains. La plupart des plombiers ne maîtrisent pas le carrelage, l’électricité ou la menuiserie. Lorsque c’est nécessaire, ils travaillent avec des sous-traitants, qu’ils connaissent.
Nos conseils : Demandez à votre plombier des photos de ses réalisations. Sachez ce que vous voulez, afin de ne pas vous laisser amener là où vous ne voulez pas. Contrôlez le chantier au fur et à mesure de son avancement.

Le bainiste : un spécialiste de la salle de bains

Un bainiste dispose d’un magasin où sont mis en scène les produits des différentes marques avec lesquelles il travaille. S’il s’agit souvent de marques haut de gamme, et la plupart du temps exclusives, cela ne veut pas dire que le bainiste n’est pas capable de réaliser des salles de bains simples et fonctionnelles. La plupart de ces spécialistes intègrent leurs propres équipes de pose, et peuvent tout faire : l’agencement – un art qu’ils maîtrisent parfaitement – mais aussi le carrelage, la plomberie, l’électricité… Toujours installés dans les centres des grandes villes, les bainistes sont peu nombreux en France, peut-être 100 ou 200. Il n’est donc pas certain que vous en trouviez un à proximité de chez vous.
Nos conseils : Assurez-vous que le bainiste a pignon sur rue depuis longtemps et qu’il intègre ses propres équipes de pose.

Le cuisiniste : la salle de bains en complément

Certains cuisinistes, notamment sous enseigne Mobalpa, Perene, Schmidt ou Cuisinella, réalisent également des salles de bains. Mais ils ne sont pas si nombreux car, plus complexe que la cuisine, la salle de bains les rebute souvent. Sachez-le : s’ils sont compétents, ces spécialistes de l’agencement vous proposeront des réalisations bien meublées : car leur métier, c’est avant tout le meuble.
Nos conseils : Si vous êtes à la recherche d’une salle de bains épurée, avec un point d’eau non meublant ou avec des équipements précis (marques, design…), oubliez le cuisiniste !

L’architecte d’intérieur : l’agenceur par excellence

Certes, l’architecte d’intérieur a un coût, variable selon la prestation fournie : conseils (facturation à l’heure), étude de projets avec plans et sélection des équipements (comptez 1 000 à 2 000 € s’agissant d’une salle de bains), suivi et coordination du chantier (8 à 10 % du montant des travaux, avec un forfait minimum, de l’ordre de 1 500 à 2 000 €, qui vient s’ajouter au montant de l’étude préalable). Mais le résultat est toujours à la hauteur, grâce à un agencement optimisé – quitte à passer par le sur-mesure, pas forcément plus cher – et à un choix adapté des équipements. De plus, ce coût est fixe, non caché, et correspond à une véritable prestation.
Nos conseils : L’architecte, c’est l’assurance d’une salle de bains à l’agencement parfait et d’un chantier sans souci. Bien préciser les termes du contrat.

Le courtier en travaux : un intermédiaire commercial

A la manière du courtier en assurance, le courtier en travaux est un simple intermédiaire commercial. Il met en relation des particuliers porteurs d’un projet de rénovation et des entreprises susceptibles de le mettre en œuvre. Dans certains cas, le courtier se déplace chez les particuliers afin de mieux cerner leurs besoins. Il réalise un cahier des charges, qu’il soumet ensuite à plusieurs entreprises, dont il négocie les devis. Ainsi, le particulier dispose de plusieurs offres et peut sélectionner la meilleure. Autres avantages : les entreprises en lien avec le courtier sont a priori compétentes, fiables du point de vue administratif et solides financièrement.
Bien entendu, ce service a un coût qui, la plupart du temps, est invisible pour le particulier puisque c’est l’entreprise qui le paie. Il n’en est pas moins bien réel, de l’ordre de 8 à 10 % du montant des travaux effectués.
Nos conseils : La mission du courtier en travaux se borne à la mise en relation entre un particulier et un professionnel. Il n’est pas un maître d’œuvre et n’effectue aucun suivi du chantier. C’est pourquoi, lorsque le chantier est complexe, nécessitant, par exemple, l’intervention de plusieurs corps d’état, il peut être judicieux, à coût pratiquement équivalent, de préférer un architecte.



LAISSEZ UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here